Lieux Incontournables

Séville, la belle andalouse, est en train de s’imposer comme l’une des villes incontournables à visiter en Espagne. Moins fréquentée que la méditerranéenne Barcelone, elle est culturelle, pétillante, parfumée, ensoleillée et séduit incontestablement tous les visiteurs qui passent par l’Andalousie. Entre ses somptueux palais, ses airs de flamenco, ses délicieuses tapas et ses petits quartiers traditionnels où l’on aime se perdre, on ne s’y ennuie pas une seconde. Retour sur mon séjour à Séville.

J’ai eu la chance de partir 1 an vivre dans cette merveilleuse ville lors d’un échange universitaire. A travers cet article je vous proposerai quelques idées de visites pour votre séjour.

Visiter Séville en quelques jours

En arrivant dans le centre historique de Séville, on ne peut être qu’époustouflé par son architecture. Si la cathédrale et le Real Alcázar sont classés au Patrimoine mondial de l’humanité, il y a aussi toutes ces petites rues de Santa Cruz où il est agréable de se promener, ces nombreux palais qu’il ne faut pas ignorer et toutes les portes de ces églises qu’il ne faut pas hésiter à pousser pour admirer les fameuses Imágenes, ces vierges larmoyantes qui animent tant les sévillans.

A Séville il faut flâner, se perdre et se laisser charmer par ce musée à ciel ouvert.

L’Alcazar de Séville 

L’Alcazar Royal (Real Alcázar) de Séville est un ensemble d’édifices palatiaux entouré d’une muraille, situé en plein centre ville. Sa construction débuta au haut moyen-âge. Sa construction a fait appel à différents styles architecturaux. Au cours des nombreuses rénovations sont venus s’ajouter des éléments de style renaissance et baroque.

L’enceinte a habituellement été utilisée comme logement des membres de la famille royale d’Espagne et du chef de l’état en visite à Séville. En 1972, l’ensemble fut déclaré patrimoine de l’humanité, en même temps que la Cathédrale de Séville et les Archives Générales des Indes.

Les jardins de l’Alcazar forment l’un des grands ensembles de la cour espagnole et peut-être le plus ancien. Ils constituent la représentation la plus originale d’un style spécifiquement hispanique, le mudéjar, expression musulmane adaptée au monde chrétien.

Dotés de fontaines et de pavillons, les jardins de l’Alcazar représentent le refuge idéal pour s’isoler de la chaleur et de l’agitation de Séville.

La cathédrale de Séville

La Cathédrale de Santa Maria du Siège de Séville est la cathédrale gothique avec la plus grande superficie au monde! Avec l’Alcazar et l’Archive des Indes, elle fut déclaré Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco en 1987.

Emprunter la rampe dans la cathédrale vous emmènera en haut de la Giralda. Situé à plus de 90m de haut, c’est le point culminant de Séville. Autrefois le muezzin montait cette rampe avec son âne pour faire ses appels à la prière. C’est un spot idéal si vous souhaitez avoir une vue panoramique de toute la ville.

Pour visiter la cathédrale et la Giralda, surtout en haute saison et/ou pour vous éviter de faire la queue, qui croyez-moi peut être impressionnante, je vous conseille de réserver votre billet coupe-file.

A la découverte du Parc Maria Luisa et de la Place d’Espagne

Construite pour l’exposition ibéro-américaine de 1929, la Plaza de España fait partie des joyaux architecturaux de Séville. La Place d’Espagne a été utilisée comme décor pour plusieurs films célèbres comme Lawrence d’Arabie ou encore Star Wars Episode 2.

Pour se reposer, le parc Maria Luisa voisin est idéal. Très étendu, il offre une belle pause bucolique dans le ville. Dès le début du printemps je vous conseille d’aller y faire un pique-nique, le parc est si grand qu’on si perdrait volontier.

Vous avez également la possibilité de faire un tour de bateau pour quelques euros afin de pagayer et relier les deux tours de la place d’Espagne.

Le Palacio de las Duenas 

Le Palacio de las Dueñas est un des plus beaux palais de Séville. Il réunit les styles mudéjar, gothique et Renaissance. Il abrite également une belle collection d’œuvres d’art et du mobilier mais la première raison de visiter las Dueñas sont les patios et les jardins.

Le Palacio de las Dueñas est édifié dans le courant du 15ème siècle par la famille de Pineda. En 1496, l’édifice devient la propriété de Catalina de Ribera qui y apportera de nombreux aménagements et léguera l’ensemble à son fils.

Dans le courant du 17ème siècle, la famille de Ribera s’unit à la maison d’Albe, une famille aristocratique de la région de Castille. Le palais est restauré au cours du 18ème siècle tandis qu’au 19ème siècle, le bâtiment est transformé en maison d’hôtes.

Un conseil, allez y dès l’ouverture, vous prendrez plus de plaisir à déambuler dans les allées de ce palais.